Les différents profils d’insécurité personnelle

Publié le : 28 avril 20235 mins de lecture

Dans votre vie, vous avez certainement rencontré ce type de profil plus d’une fois : des personnes avec lesquelles il est difficile de vivre, de travailler et même de nouer une amitié saine. Comment réussir ? Par moments, ils semblent utiles et permissifs, mais quelques secondes plus tard, ils élèvent des murs insurmontables contre lesquels il est impossible de faire quoi que ce soit.

Qu’est-ce qui se cache derrière ce type de personnalité ? Une insécurité personnelle évidente ? L’envie ? Un simple désir de compliquer la vie de ceux qui les entourent ? Nous savons qu’il n’est pas facile de vivre avec ces personnes et que, parfois, elles peuvent même faire ressortir le pire en vous, mais vous devez les accepter et les traiter pour ce qu’elles sont : des personnes peu sûres d’elles.

Il faut, également, ajouter que les relations avec les personnes ayant ce profil se compliquent encore plus lorsqu’il s’agit de votre partenaire. Que faire ? Quelles stratégies devriez-vous adopter, dans ces cas-là ?

Voyons cela ensemble.

Oui, mais non… Insécurité personnelle…

« Oui, mais non… », « Aujourd’hui, j’ai l’impression que ce que vous dites et faites est bien, mais demain je changerai d’avis parce que d’une certaine manière vous me forcez à me décider et je ne me sens pas prêt ». Tout le monde a connu au moins une fois ce genre de situation où, soudain, la confiance et les espoirs sont démolis comme un immeuble en papier au premier coup de vent.

L’insécurité personnelle apparaît dans n’importe quel domaine, mais examinons les cas les plus courants.

Insécurité dans l’éducation des enfants : les pères et les mères qui fondent leur éducation sur des normes instables plutôt que sur des approches cohérentes finissent par projeter la même insécurité sur les enfants. Exemple ? Les parents qui promettent à leurs enfants qu’ils pourront faire certaines choses, qui autorisent leurs enfants à aller à ce rendez-vous, à cette excursion ou à cette fête, mais qui se ravisent, ensuite, et leur interdisent de le faire.

L’insécurité au niveau du couple : ici, nous pourrions évoquer d’innombrables situations qui vous sont peut-être familières. Même les personnes qui, au début, se montrent tout à fait accessibles, ouvertes aux compromis pour l’avenir, changent, ensuite, radicalement d’avis en peu de temps et ne savent qu’inventer des excuses imprécises. Il est, également, très fréquent de se retrouver avec ces couples qui ont rompu leur relation ou dont au moins un des membres a choisi d’y mettre fin, mais qui ne se quittent jamais. Ils ne cessent de « briser » leur lien, créant encore plus de souffrance.

Amitiés : Qui n’a pas l’ami typique qui a toujours besoin de votre avis ou de votre conseil pour faire quelque chose ? Il se montre, généralement, serviable et attentionné, mais lorsque les choses ne se passent pas comme il l’espérait, vous en êtes responsable. Il fait preuve à la fois de dépendance et de détachement, un mélange qui semble parfois se déguiser en affection puis en envie.

Comment vous défendre ?

Comment faire face aux personnes qui vous  » piègent  » avec leur insécurité personnelle ? Vous ne pouvez pas fermer votre relation avec eux, ils font partie de votre vie, c’est clair, donc la meilleure chose à faire est d’apprendre comment se comporter avec eux.

– Comprenez, d’abord, que vous ne pouvez pas remplacer quelqu’un du jour au lendemain. Commencez par vous protéger en ne les laissant pas vous manipuler. Soyez clair sur vos valeurs, vos limites et ce que vous êtes prêt à autoriser et ce sur quoi vous ne pouvez pas faire de compromis.

– Dites clairement ce que vous ressentez lorsqu’il change d’avis ou lorsqu’il n’est pas honnête sur ses sentiments. Montrez-leur que leurs actions et leurs paroles ont des conséquences.

– N’oubliez pas que les personnes peu sûres d’elles génèrent, généralement, des « émotions négatives ». La dernière chose que vous devez faire dans de tels cas est de vous sentir responsable de leurs actions. Si vous êtes dans une relation avec une personne ayant ce profil, ne vous reprochez pas ses hauts et ses bas, ne vous laissez pas emporter par ses émotions fluctuantes et ses « je t’aime aujourd’hui, mais plus demain ». Le problème est celui de l’autre personne, pas le vôtre, alors évaluez objectivement jusqu’où vous êtes prêt à aller et ce que vous êtes prêt à supporter.

– Une personne confiante ne doute pas et n’entraîne pas les autres dans son fleuve d’insécurité et de dilemmes personnels. Si vous pensez que vous perdez votre temps, partez. Si au contraire vous appréciez cette personne, faites-lui voir ce que son comportement provoque, mais toujours de manière constructive, ouverte et décisive.

Plan du site